mysaas

Solutions SaaS : gérez le risque

Un article de Polly Schneider Traylor, http://ow.ly/20pE, qui s’adresse aux entreprises souhaitant externaliser une ou plusieurs de leurs fonctions. Il est d’ailleurs recommandé, du moins dans un premier temps, d’externaliser une fonction qui n’est pas stratégique pour l’activité de l’entreprise. Ce genre de décision nécessite de préférence l’apprentissage préalable des best practices.

Il y est question des notions de sécurité et de fiabilité lors d’un recours à une solution SaaS.

  • Quels sont les risques ?
  • Comment accéder à l’information et au système lors d’une panne ?
  • Comment bien choisir son fournisseur ?
  • Quelles relations entretenir avec lui ?

– Avant de choisir un fournisseur, il convient de s’intéresser aux infrastructures d’hébergement, système, aux certifications, etc., afin de minimiser le risque et d’établir dès le départ une relation de confiance. On observera, par exemple, les normes ISO, ITIL, la redondance des liens télécoms…
« La mise en place d’un système de reporting est recommandée, pour suivre au minimum mensuellement les indicateurs qui auront été définis dans le Plan d’Assurance Qualité (ex : taux d’utilisation CPU, […] % de disponibilité des serveurs…) » (Source : Livre Blanc « Les Enjeux du SaaS », Global SP).

– A ces interrogations techniques, il convient d’ajouter des considérations juridiques que le prestataire et l’entreprise cliente devront prendre en compte : http://www.mysaas.fr/juridique/zoom-sur-les-enjeux-juridiques-interview-arnaud-tessalonikos-et-2dj/

– La clé d’une bonne collaboration prestataire/client réside également dans la qualité des relations entretenues. Si le client ne doit pas être considéré comme une “machine à cash”, voir son prestataire comme un simple fournisseur peut s’avérer inopportun. Une relation de type partenariat stratégique sera toujours plus bénéfique pour les deux parties, dans la logique d’amélioration continue qui caractérise le mode SaaS (métriques, partage d’expériences). Désigner un interlocuteur privilégié en interne est vivement recommandé pour entretenir ce genre de relations, et pour discuter de certains sujets parfois critiques pour les deux parties (processus de mise en œuvre, maintenance, etc.)

Share/Bookmark